Avant toute chose, il est important de rappeler qu’un cosmétique bio n’est pas forcément vegan. Une crème pour le visage peut être labellisée bio et contenir de la cire d’abeille.

Dans l’optique de favoriser et promouvoir le véganisme, l’association Vegan Society crée ce label en 1944. Comme quoi, la cause animale importait déjà à l’époque. Il n’a pas fallu l’émergence d’Instagram & Cie pour que les animaux soient considérés. Heureusement.Pour ceux dont le mot « véganisme » serait un mystère (vous ne devez pas trainer sur les réseaux sociaux – grand bien vous fasse), ce terme vise les personnes qui excluent, autant que faire se peut, tout produit d’origine animale et adopte un mode de vie respectueux des animaux (vêtements, cosmétiques…).

Si je vois ce label sur un produit cosmétique ? Aucune matière première animale et d’origine animale n’entre dans sa composition. Aucun test sur les animaux n’a été réalisé pendant sa phase de fabrication par la marque ou par un tiers.

Les produits contenant des OGM, ayant causé la souffrance ou la mort d’animaux sont également exclus.

En cas de validation, le label est accordé pour une durée de 12 à 14 mois. L’association Vegan Society surveille de près l’utilisation de son logo. Big Brother is watching you.

A l’heure actuelle, c’est le standard international pour les produits vegan.

Couac ? Ce label n’englobe pas la marque entière ou le groupe possédant cette marque. Seuls les produits sont certifiés par le label.

Couac number 2 ? Si une marque s’implante en Chine pour y commercialer ses produits, elle ne perdra pas le label Vegan. Ce dernier ne garantit que l’absence d’ingrédients d’origine animale. Des tests sur animaux ont pu être réalisés, notamment en Chine, où ils sont légion – et même obligatoires.

Quelques produits que j’ai achetés, qui ont ce label :

Ann

 

Laisse un commentaire