Last Updated:

Les cosmétiques naturels et/ou bio sont-ils plus chers que les cosmétiques conventionnels ?

Catégories ACCUEIL, Beauté

Il y a quelques années, je vous aurais répondu oui à cette question. Ceci dit, étant ado, je ne m’intéressais pas des masses à ce sujet des cosmétiques naturels. Je m’en secouais légèrement la nouille. Je rajouterai cependant que j’ai toujours eu la préoccupation de m’hydrater le corps et le visage… geste important complètement détruit par l’utilisation de produits à la composition douteuse. Passons.

A l’époque (jadis), ces produits naturels et/ou bio étaient dans l’ensemble rares, chers voire inefficaces, sans parler de leur odeur not so fresh (« she’s fresh, she’s so fresh, exciting »).

Il est difficile de comparer le prix des produits naturels/bio aux produits conventionnels, tant leur différences sont flagrantes (compositions, marketing, valeurs…)

Lorsque vous flânez au Séphora (hors jour de soldes), vous vous êtes certainement fait la réflexion (outre le mélange intoxicant de parfum) de la différence de prix entre un rouge à lèvres conventionnel Séphora (environ 10€) et un rouge à lèvres Dior (environ 35€) par exemple. C’est la même chose pour les produits naturels et/ou bio. Il y a de tout, pour toutes les bourses.

Aurélie (chaîne Youtube Clélia2612) présente principalement des produits orientés Green Beauty de luxe. A l’inverse, Marie (chaîne Youtube ShakerMaker), vous présentera généralement des cosmétiques plus abordables.

Cela ne veut pas dire que l’une ne va pas craquer pour un produit moins cher ou plus cher & vice versa. Il n’y a pas de règle. Pour la « sphère des cosmétiques conventionnels », c’est le même délire.

[Il faudrait d’ailleurs que je vous écrive un article à propos des blogs/chaînes Youtube que je suis en matière de Green Beauty].

Et moi, dans tout ça (#narcissique) ? A la base, je me situais plutôt dans la catégorie de celles qui cherchent le bon rapport qualité/prix en visant des valeurs sures connues comme Lavera/Logona etc… (Deusth qualidad). Avec le temps (« va tout s’en va ») et l’intérêt grandissant pour ce monde si vaste, j’aime dénicher de nouvelles marques peu connues et/ou plus ou moins onéreuses.

Revenons à nos moutons. Un produit naturel et/ou bio peut être un véritable couteau suisse. Par exemple, l’huile de coco sert à la fois de démaquillant, de soin pour la peau et des cheveux, de blanchisseur des dents, de matière grasse pour la cuisine (n’utilisez par le même contenant pour vos soins de peau/cheveux et pour la cuisine – hygiène bonsoir) etc…

Vous avez moult choix sur le marché en matière d’huiles de coco. Il est néanmoins nécessaire de choisir une huile de coco vierge, non raffinée, pressée à froid & avec un label bio.

La marque Jardin Bio (présente chez Leader Price) propose une huile de coco qui est très bien et pas chère (autour de 5€ les 200ml).

Combien vous faudrait-il (je ne vous jette pas la pierre, Pierre) de produits conventionnels à la place pour effectuer la même chose ? Ahahaha, on sèche ?! La somme des produits dépasserait largement le prix de base de l’huile de coco.

[Dans ce cas, il faut mettre de côté le plaisir d’acheter un produit pour une utilité en particulier et de pouvoir tester tout un tas de cosmétiques divers et variés. Je vous l’accorde].

Comme en matière de vêtements, les basiques sont importants et l’huile de coco en est un.

Au niveau de l’efficacité ? S’il on choisit des labels reconnus ou s’il on décrypte les compositions des produits, il y a plus de chance pour que ces cosmétiques naturels et/ou bio soient exempts de substances chimiques néfastes pour la peau. Logiquement.

Si vous êtes débutants, le mieux étant (selon moi) de choisir des basiques comme les produits bruts tels que les huiles végétales (avocat, amande douce, argan…). Dans ce cas, vous êtes sûrs qu’aucun autre ingrédient n’a été rajouté à la composition [en plus de respecter ce que j’ai écrit précédemment – labels et déchiffrage composition].

Une question d’éthique ? Si vous consommez des produits naturels et/ou bio, c’est que vous êtes plus ou moins conscients de l’impact des produits conventionnels sur l’Homme, les Animaux et la Nature ; que vous en avez marre de vous faire prendre pour le dindon de la farce à coup de greenwashing (produits faussement naturels et/ou bio), de silicones, de E bidules chouette ; que la beauté «naturelle » vous passionne et que vous êtes tombés dedans étant petits ou plus tard ; que vous souhaitez participé à un monde meilleur (#utopie) etc…

Certaines marques naturelles et/ou bio reversent une partie de leurs bénéfices à des associations soucieuses de ces préoccupations.

Le Groupe Léa Nature (possède marques So’BiO Etic, Jardin Bio, Biovie, Happy Détox by Karéléa, Floressance) fait partie des premiers contributeurs européens du Club « 1% pour la planète ». L’ensemble des marques du groupe reverse chaque année 1% de son chiffre d’affaires à des associations environnementales.

CHER PAR RAPPORT A UN TRUC DEGUEU A S’APPLIQUER ?

Finalement, là est toute la question. Est-ce que vous préférez vous tartiner de produits à la composition repoussante mais marketinguement parlant, merveilleuse ; à des prix plus ou moins élevés OU faire attention à l’environnement, à ce que votre corps absorbe (et donc, à votre santé), en y mettant parfois quelques euros de plus ?

Ann

Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.